Vie municipale

Madame, Monsieur, cher(e) citoyen(ne)

Ce début d’année est la période propice à dresser un bilan de l’année écoulée et évoquer l’année à venir.

En 2018, nous avions bien mal débuté l’année puisque confrontés dès le 22 janvier à une inondation inédite par son ampleur. Les raisons de cette catastrophe sont connues, les mesures à mettre en œuvre dépassent bien entendu les frontières de la Commune mais également celles de la Métropole. Pour cela nous avons milité politiquement pour la création d’un syndicat qui puisse intervenir au-delà de ces frontières, ce sera chose faite dès ce début d’année (voir ci-dessous).

Durant l’année qui s’est écoulée, la Municipalité a engagé de nombreux travaux (toiture et parquet de la salle polyvalente, loge au théâtre, toilettes au centre culturel, VMC à la médiathèque, vidéoprojecteurs interactifs à Coty 1…) mais l’investissement le plus important de 2018 reste indiscutablement d’ordre privé… Et nous nous félicitons de l’agrandissement de la maison médicale qui assurera pour le présent et pour le futur la pérennité d’une présence de personnel de santé sur notre Commune.

Une nouvelle année est synonyme de nouveaux projets. Nous finalisons actuellement notre budget 2019 avec pour objectif une stabilité voire une baisse de nos dépenses par rapport au budget 2018. Et je peux, d’ores et déjà, vous annoncer qu’il n’y aura pas de hausse des taux communaux des impôts locaux pour la 5ème année consécutive comme nous nous y étions engagés lors de la campagne électorale.
A l’aube de cette nouvelle année, au nom des agents communaux, des élus municipaux et en mon nom personnel, j’adresse à chacun de vous et à vos proches nos meilleurs vœux de santé et prospérité.

Pour vous servir,

 

Votre maire,
Jean-Pierre GARCIA


Suite à l’inondation d’une partie de notre commune le 22 janvier 2018, nous avons œuvré pour la création d’un nouveau comité de gestion de l’Aubette.

La 1ère réunion d’installation du Syndicat des Bassins versants Cailly-Aubette-Robec s’est tenue le 9 janvier 2019. Ce nouveau SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau) est issu de la fusion de 3 syndicats : le syndicat mixte de la vallée du Cailly, le syndicat mixte du schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des bassins versants du Cailly, de l’Aubette et du Robec, et le syndicat de bassin versant (SBV) de Clères-Montville.
Il va pouvoir œuvrer pour créer une réelle solidarité de bassin versant, de l’amont à l’aval.

Les compétences du nouveau syndicat :

  • Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GeMAPI)
  • L’aménagement des bassins versants
  • L’entretien et l’aménagement des cours
  • La défense contre les inondations
  • La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides
  • La maîtrise des eaux de ruissellement et la lutte contre l’érosion des sols
  • La lutte contre la pollution des masses d’eau superficielles et souterraines
  • Les études hydrogéologiques et de pollution
  • Le portage des contrats globaux entre les partenaires techniques et financiers
  • La mise en place et l’exploitation de dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux
  • L’animation et la concertation de la prévention du risque d’inondation et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques

La prochaine étape de nos représentants sera, entre autres, d’étudier des dispositifs de protections amont contre les risques d’inondation.

Le site : http://sagecaillyaubetterobec.fr


Bien que non soumis à l’obligation de présenter notre orientation budgétaire, nous nous fixons tout de même des objectifs pour notre budget primitif 2019.

  1. Tel que nous nous étions engagés à le faire lors de notre campagne électorale notre taux d’imposition restera stable à celui qui existait en 2013. Pour la sixième année consécutive notre pression fiscale n’aura pas augmenté.
  2. nous poursuivrons en 2019 notre objectif de désendettement en ne faisant pas appel à l’emprunt. De ce fait nos investissements seront totalement assurés par l’autofinancement.
  3. Nos dépenses réelles de fonctionnement 2019 seront en baisse de minimum 1% par rapport au budget 2018. C’est en maîtrisant nos dépenses que nous pourrons, comme nous nous y étions engagés de ne pas augmenter la pression fiscale sur le mandat.

baisse de la dette


Chacun l’aura constaté la rue Brébion a fait l’objet d’une totale réfection. Le financement des travaux était assuré par la métropole.

A la demande de la municipalité, ont été réalisés :

  • des trottoirs pour assurer la sécurité des piétons,
  • des places de stationnement véhicule pour permettre aux riverains de stationner sans gêner les piétons.

Nous devons hélas constater qu’une petite minorité d’automobilistes a choisi délibérément de stationner sur les trottoirs. Nous les avons déjà invité à ne pas récidiver mais sans être entendu. Il s’agit là d’un comportement marquant une incivilité évidente d’autant qu’ils disposent de place de stationnement à moins de 10 mètres de chez eux !

Pour être entendu nous passerons à l’étape suivante. Au regard du code de la route les stationnements sur trottoirs peuvent faire l’objet d’une contravention de type 4 (135 €). Nous inviterons donc les services de police à dresser procès-verbal.


Sur l’année 2018 en coopération avec la métropole outre la réfection de la rue Brébion (pratiquement terminée), nous avons engagé de très importants travaux d’aménagement sur la route de Lyons (du rond-point de l’Eglise à Saint-Aubin-Epinay) pour permettre aux piétons et cyclistes de circuler sur cet axe en toute sécurité . Ces travaux devraient se terminer au printemps prochain.

Sur 2019 nous attendons la fin des travaux de sécurité sur la rue des Broches, mais également un aménagement de voirie au niveau du carrefour route de Lyons et rue Lavoisier pour d’une part limiter la vitesse sur ce secteur et d’autre part empêcher l’accès de la rue des villages à la rue Lavoisier.

Nous étudions également pour 2019 et 2020 la requalification de la rue des Cyprès et de la rue de l’Eglise l’objectif étant la réfection de voirie et la création de trottoirs et places de stationnement.


banque alimentaireLe mercredi 19 décembre 2018 à l’espace Yannick Boitrelle, nous avons assisté à un spectacle de magie suivi d’un goûter apprécié par les enfants.

Puis le père noël est arrivé et a donné un jouet à chaque enfant de 0 à 12 ans. Tout le monde a apprécié cette agréable après-midi.

 


La téléalarme comment ça marche ?

Le service téléalarme permet à des personnes âgées ou en situation de handicap de rester à leur domicile en toute sécurité.

Un appareil est installé au domicile et relié à une centrale d’appel qui fonctionne 24h/24h.

En cas de problème, la personne est alors automatiquement mise en relation avec un écoutant qui va évaluer la gravité de la situation et appeler en cas de besoin la famille ou éventuellement les secours.

La mise en place

Un technicien téléassistance se rend au domicile de la personne afin d’installer le système d’appel. Il est relié à une centrale d’écoute qui fonctionne 24/24h et 7 jours/7.

En cas d’urgence, il suffit de déclencher l’appel par simple pression sur un médaillon ou un bracelet. L’interphonie permet de parler sans avoir à décrocher le téléphone. L’écoutant de la centrale identifie l’appelant et prend les mesures nécessaires.

L’écoutant contacte le réseau familial, les amis, le voisinage ou les secours. Deux correspondants minimum sont à identifier lors de l’établissement du contrat.

Équipements optionnels

Le service propose également en option des détecteurs de chutes, des détecteurs de fumée et des chemins lumineux.

Comment bénéficier du service

Pour bénéficier du service, il faut avoir plus de 60 ans ou personne ayant un handicap ou sortir d’une hospitalisation.

Pour en bénéficier, il suffit de contacter le service de la mairie qui vous mettra en relation avec le CCAS DE ROUEN. Nous avons une convention entre ROUEN et SAINT-LEGER-DU-BOURG- DENIS

Tarif

Dépôt de garantie : 53 €

Abonnement : 26.50 € /mois

Le règlement du dépôt de garantie s’effectue lors de l’installation, il est remboursé à la fin du contrat. Le tarif est réévalué chaque année sur décision du Conseil d’Administration du CCAS de Rouen


nicole lecourtNicole nous a quittés et ses amis sont venus nombreux le 10 janvier dernier en l’église de Saint-Léger-du-Bourg-Denis pour lui rendre hommage et apporter un peu de réconfort à sa famille.

Avant d’avoir à combattre avec courage la maladie, Nicole a su faire face très jeune aux épreuves de la vie et être un soutien précieux pour ses frères et sœurs. Après une vie professionnelle bien remplie et une retraite méritée, elle a tenu une grande place dans la vie associative de Saint-Léger-du-Bourg-Denis. Une vie tournée vers les autres, toujours à rendre service, à faire un bon mot, à apprécier la vie telle qu’elle doit être vécue, avec enthousiasme.

Les étapes de sa vie ont fait de Nicole, quelqu’un de bien, quelqu’un qui savait se soucier des autres avec désintéressement, générosité et dévouement envers ceux qui en avait besoin.

Le maire et l’ensemble du conseil municipal saluent sa mémoire.


A l’occasion de la réunion annuelle de l’Association du Musée de l’Homme et de l’Industrie, le 9 décembre dernier, j’ai eu la douleur d’apprendre le décès de M. Delsalle, professeur d’histoire, membre fondateur de cette association et spécialiste reconnu de l’Histoire des vallées de l’Aubette et du Robec.

C’était un inlassable défenseur du patrimoine industriel qui m’avait alerté sur l’importance de conserver une trace de notre passé, qui avait abouti, avec l’aide de l’AMHI et de son président, Alain Alexandre, à la sauvegarde de la cheminée des établissements Lavoisier.

Il avait écrit de nombreux ouvrages sur l’histoire de Rouen, et des deux vallées de l’est de l’agglomération, plus des articles parus dans le bulletin des Amis des Monuments Rouennais et de la Commission Départementale des Antiquités.

On lui doit aussi, grâce à sa ténacité, la restauration et la sauvegarde de l’ancienne teinturerie Auvray sur le Robec, devenue Auberge de la Jeunesse de Rouen.

Enfin, avec sa gentillesse et sa générosité coutumière, il avait écrit bénévolement une série d’articles dans le BVSL de décembre 1992 à décembre 1998, portant sur l’histoire de Saint-Léger.

Que sa famille et ses amis reçoivent ici la reconnaissance de la commune de Saint-Léger et nos sincères condoléances.

Personnellement, je tiens à exprimer mon respect, et le remercie à jamais. Ce fut une très belle rencontre.

Gérard PLANTEROSE, ancien maire-adjoint


 Télécharger le compte-rendu du Conseil Municipal du 05/03/19

Consulter le compte-rendu du Conseil Municipal du 05/03/19 :
(vous devez disposer du plug-in Adobe Reader pour visualiser ce contenu)


 Télécharger le compte-rendu du Conseil Municipal du 29/01/19

Consulter le compte-rendu du Conseil Municipal du 29/01/19 :
(vous devez disposer du plug-in Adobe Reader pour visualiser ce contenu)


 Télécharger le compte-rendu du Conseil Municipal du 18/12/18


 Télécharger le compte-rendu du Conseil Municipal du 09/10/18


Cette première tribune de l’année 2019 est l’occasion pour l’équipe municipale de la majorité de vous souhaiter une belle et heureuse année. C’est également l’opportunité de réaffirmer notre engagement auprès des Bourdenysiens.

De réaffirmer notre volonté d’une gestion financière sérieuse et rigoureuse malgré un contexte budgétaire difficile. Ce qui nous permet de tenir notre promesse de ne pas augmenter les taux communaux des impôts locaux en 2019.

De réaffirmer notre volonté de soutien aux associations car la richesse et le dynamisme du monde associatif participent indéniablement au « bien vivre » à Saint-Léger-du-Bourg-Denis. C’est pourquoi, le Maire et son équipe municipale resteront en 2019 aux côtés des associations pour les soutenir et les encourager.

De réaffirmer notre volonté d’une Commune paisible et agréable où il fait bon vivre. A cet effet, la Municipalité continuera en 2019 ses actions en faveur de l’environnement et s’inscrit dans la démarche de COP21 locale engagée par la Métropole.

Notre Ville, son cadre de vie, ses valeurs de solidarité et convivialité sont notre bien commun. Alors faisons ensemble le vœu que Saint-Léger-du-Bourg-Denis puisse continuer à construire avec ses habitants le bien vivre ensemble.

 

Les élus de la majorité

Une nouvelle année commence mais…

Le mouvement social qui s’exprime depuis plusieurs mois, revendique à juste titre plus de justice sociale. Les plus démunis expriment leur rage d’être les oubliés de la mondialisation où les riches sont de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus pauvre. Constatant que malgré les hausses de taxes, les services publics se délitent.

Les mouvements nationalistes qui prennent le pouvoir à travers l’Europe n’expriment que le repli sur soi, la xénophobie, fragilisant ainsi l’Europe.

Nous devons agir aujourd’hui contre le réchauffement climatique, avant que les catastrophes ne se produisent en cascades. C’est le devoir de chacun d’entre nous d’arrêter de surconsommer et de protéger notre planète. Nous en aurons la responsabilité lorsque nos enfants nous dirons : Vous saviez et vous n’avez rien fait.

Aussi, nous vous souhaitons une année plus fraternelle, plus solidaire et plus humaine.

 

Thérèse DERIVIERE-JULIEN
Cécile CARON
Manuel DESPOIS
Nicolas HULBERT

Mairie

829 Route de Lyons

02.35.08.40.60
02.35.08.14.80

Horaires d’ouverture :

Hors vacances scolaires : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 17h. Permanence le 1er samedi du mois de 9h30 à 11h30.
Pendant les vacances scolaires : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 17h, pas de permanence le samedi.

Permanence des élus le 1er samedi du mois de 9h30 à 11h30

Correspondance :
829 Route de Lyons
76160 Saint-Léger-du-Bourg-Denis

 Nous contacter

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31