Histoire de Saint-Léger

ruedeleglise 72Chemin vicinal n° 3, nommé primitivement « Chemin de l’Église aux champs » dans un sens et « Chemin des champs à l’Église » dans l’autre sens, puis « Petite-Rue de Saint-Léger. » pour s’appeler définitivement « rue de l’Église » à la demande des habitants du quartier.

Cette rue commence au chemin vicinal n° 4 (rue du Cantony), passe la fausse rivière (réalisée vers 1770 pour faciliter l’activité du “moulin de l’Église” dépendant du prieuré de Saint-Lô) et l’Aubette. Elle se termine en ligne droite au chemin vicinal n° 5 (rue du Vert-Buisson). La nouvelle route de Lyons, en 1854, coupera en deux parties cette voie communale. Ce chemin, d’une longueur de 425 m, sert d’entrée et de sortie aux habitations peu nombreuses et à l’église.

Avant les années 1800, les élus se souciaient peu de l’entretien du chemin ni de l’améliorer pour en faciliter la circulation. Les piétons passaient sur une planche, il était difficilement franchi à gué par les chevaux et les voitures. Vers 1820, Paul Le Poittevin, futur grand-père de l’écrivain Guy de Maupassant, se rend acquéreur du “moulin de l’Église’ et fait construire le long de la rue des maisons pour son personnel.

En 1858, la commune achète un terrain pour la construction de l’école des filles et c’est seulement, à partir de l’année 1862, que ce chemin de l’église large de 4 m (sans écoulement pour les eaux, des maisons sans alignements) verra la construction de deux ponts en biais, les maisons Le Poittevin près du pont de la rivière reculées en 1868 permettant l’élargissement à 6 m et, en 1873, la construction d’un aqueduc (toujours visible). En fin d’année 1875, cette voie communale sera éclairée avec des becs de gaz pendant la première partie des nuits d’hiver.

Plus près de nous, les habitants de ce quartier ont connu cette rue rythmée par l’activité de l’école des filles jusqu’aux années 1950 ; ses commerces : cafés, épiceries ; son garagiste... et sa dernière activité industrielle : l’imprimerie et cartonnage Masurel-Pollet.

A partir des années 2000, l’habitat “s’est invité” sur les friches de cette usine qui ont vu naître le lotissement «les Balsamines» et, près de l’ancien presbytère, l’édification d’un petit immeuble «les Pulsatilles».

Laissant derrière elle son passé industriel, la rue de l’église, avec ses maisons anciennes et nouvelles, évolue tranquillement vers un futur agréable à vivre.

Sources historiques :
Notice sur Saint-Léger-du-Bourg-Denis de P. Roussignol.
“Entre Robec et Aubette” de L.-R. Delsatte

Mairie

829 Route de Lyons

02.35.08.40.60
02.35.08.14.80

Horaires d’ouverture :

Hors vacances scolaires : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 17h. Permanence le 1er samedi du mois de 9h30 à 11h30.
Pendant les vacances scolaires : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 17h, pas de permanence le samedi.

Permanence des élus le 1er samedi du mois de 9h30 à 11h30

Correspondance :
829 Route de Lyons
76160 Saint-Léger-du-Bourg-Denis

 Nous contacter

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3